AccueilModeVictoria, des baskets tendance

Victoria, des baskets tendance

Une marque qui cultive la sympathie

Nouvelle collection Victoria
Nouvelle collection Victoria

Victoria, la griffe de tennis espagnole plus que centenaire se renouvelle sans cesse. Rétro et écoresponsable, elle surfe sur les tendances grâce à une appétence pour la mode et une sincère empathie envers ses clients. En cultivant des valeurs humaines, Victoria s’est forgée une réputation de marque intemporelle et sympathique. Une stratégie gagnante : ses produits, au style affirmé et au prix doux, plaisent. Rencontre avec Javier Garrido, un directeur général chaussure enthousiaste, plein de beaux projets pour sa griffe.

Bio.

Javier Garrido, directeur général de Victoria
Javier Garrido, directeur général de Victoria

Javier Garrido a suivi ses études à la Sergeant Bluff-Luton Senior High School dans l’Iowa avant d’obtenir une licence en sciences économiques à l’université de Saragosse en Espagne. Après 25 ans de carrière dans le domaine de la chaussure, Javier Garrido a rejoint la marque Victoria il y a un an en tant que directeur général.

Quelle est l’origine de votre nom, Victoria ?
L’histoire a commencé en 1915 dans un petit village de la Rioja au nord de l’Espagne. C’est à cette période que son fondateur Gregorio a eu l’idée de dessiner une chaussure à laquelle il donna le nom de son premier amour : sa femme Victoria.

Qu’est-ce qui a fait le succès de Victoria au fil des décennies ?
Une très bonne qualité, des produits dans l’air du temps, des prix attractifs ainsi que des valeurs humaines et environnementales indéniables. La société a su rester familiale. Nous fêtons les anniversaires de chaque employé et les grandes fêtes du calendrier comme Noël ou Pâques. Chaque salarié participe à l’aventure et doit avoir l’impression de faire partie de la famille Victoria. Par ailleurs, le respect de l’environnement caractérise l’ADN de notre griffe depuis ses débuts.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Nous voyageons aux quatre coins du monde à toutes les saisons pour voir ce que les gens portent et comment ils le portent. C’est très instructif d’être assis à une terrasse et de regarder les gens passer ! Les consommateurs attachent de plus en plus d’importance à la qualité et à la durabilité du produit, le tout dans le souci du détail. Nous nous inspirons aussi d’Instagram et des bureaux de tendances avec lesquels nous collaborons.

chaussures Victoria
chaussures Victoria

Quel est votre positionnement ?

Nous avons un positionnement généraliste puisque nous chaussons tout le monde du 18 au 46. Nous proposons des chaussures pour tous les types de consommateurs, du plus branché au plus classique.

Qui sont vos muses et pourquoi ?

Les gens, la vie, la nature… Cela peut être une collègue, une fille dans la rue, une attitude, une silhouette ou une manière particulière de porter nos chaussures. Derrière une muse se cache toujours une rencontre. Même un fashion faux-pas peut nous intéresser… C’est passionnant de comprendre pourquoi cette personne a fait cette association insolite. La création est avant tout une bonne connaissance de ses contemporains. Pour être un bon designer, il faut de l’appétence pour l’humain.

Comment la collection est-elle segmentée ?
La collection est segmentée en deux parties : une partie mode et une partie classique.

Quelles sont les grandes tendances de la saison ?
La vague ugly shoes et dad shoes est certainement la tendance la plus prégnante du moment. Elle marque non seulement un changement de volumes dans les silhouettes, mais aussi un retour des années 90 avec un mélange de vêtements et de chaussures issus du monde du sport. Cette tendance fait d’ailleurs renaître des marques vintage qui avaient pratiquement disparu. Parallèlement, on observe un regain d’intérêt pour les classiques. Chez nous, on note le retour de deux chaussures iconiques : la Inglesa ou 6613 que nous avons revisitée avec des semelles beaucoup plus épaisses. En consultant nos stories Instagram, vous pourrez découvrir le shooting que nous avons organisé avec Ester Expósito, la célèbre actrice de la série Elite sur Netflix. Enfin, comment parler de tendances sans aborder ce que nous considérons comme un devoir ; une production écoresponsable ? Nous nous efforçons depuis toujours de proposer des chaussures les moins nocives pour l’environnement. Cette saison, nous avons lancé des chaussures « No Trace » avec une tige 100 % coton et des semelles en pneus recyclés.

De quoi êtes-vous le plus fier ?

Nous avons de véritables fans et ce n’est pas à la portée de tous ! Grâce à nos valeurs fortes, à l’amour et au respect que nous portons à nos clients, nous avons réussi à gagner leur confiance. Nous avons des adeptes issus de toutes les générations et c’est une grande fierté !

Comment voyez-vous l’avenir de la marque dans le monde ?
Nous allons tendre vers une mode de plus en plus responsable, préserver notre ADN et interagir avec nos fans pour leur proposer les chaussures dont ils ont envie.

Quelles sont vos actualités les plus fortes ; collaborations, séries limitées, égéries, etc. ?

En début d’année, nous avons collaboré avec Bourgine pour une capsule inspirée des ballets russes d’Yves Saint Laurent. En mai, c’est à Robinson les Bains que nous avons confié notre tennis iconique. La griffe a planché sur une ligne de maillots de bain et de tennis pour partir en vacances. En Espagne, une collaboration vient de débuter avec la célèbre griffe italienne Calzedonia. Ce co-branding a donné naissance à une basket en édition limitée sous le slogan « Better together ». Cette collaboration sera visible pendant 15 jours dans les 335 vitrines des magasins espagnols Calzedonia. Enfin, nous avons donné carte blanche à Valentine Gauthier pour créer une capsule de cinq nouveaux modèles pour la rentrée 2019. L’occasion pour nous de travailler une fois de plus avec une maison parisienne urbaine, raffinée et décontractée.

Quels sont vos trois produits préférés de l’été 2019 ?
La dad shoes car, comme le disent les enfants, cette chaussure « qui court vite » est idéale pour le quotidien des actifs ; l’Ingelsa, pour partir en vacances ; la Doble Victoria version 2.0, pour prendre de la hauteur.

Découvrez une autre jolie marque née en Espagne : Neosens

TOO#35

D'autres articles parlent de :  ,  ,  ,  ,  ,  , 

Vous aimerez aussi...

TOO52-Omega-JO

Omega, gardien du temps des JO 2024

montage photo article sur l'inclusivité

Quand l’inclusivité s’invite dans l’industrie de la mode

TOO 52 dossier sommeil

Les clés du sommeil réparateur

Inflation / consommation / bouclier anti-inflation

Inflation : 73% des Français affirment avoir réduit leur consommation mode

TOO 52 Midnight Swimming de Saucony

La pêche miraculeuse de Saucony

les 10 immanquables de l'hiver

Les 10 immanquables de l’hiver

montage photo article métal et argent

Le métal et l’argent au cœur des tendances 2024

JB Martin X Femmes Solidaires

JB Martin x Femmes solidaires

montage photo campagne enfant luxe

La place des collections enfant dans le monde du luxe

AMREF X SPARTOO

Spartoo x AMREF : une belle histoire qui dure depuis 10 ans

montage photo campagne Nouvel An chinois.

Comment les Maisons célèbrent-elles le Nouvel An chinois ?

TOO52 New Era

CULTE : New Era

luxe / seconde main / mode

Quelle place a la seconde main dans l’industrie du luxe ?

Montage photo marques made in france

Comment affronter le froid de l’hiver tout en étant éco-responsable

Photo de la marque Fericelli

Soldes d’hiver : les « prix libres » à la mode

Montage photo produits skincare tendance en ce début d'année

Prendre soin de sa peau : les tendances skincare de ce début d’année

MP-marketplacedespartoo

La marketplace de Spartoo fête ses 10 ans

montage photo paris Fashion Week Automne-Hiver 2024-2025

Fashion Week de Paris 2024 : à quoi doit-on s’attendre de la part des Maisons ?

Soldes : comment bien gérer son budget ?

montage photo sac demi lune trench coat et mocassins

Lancement des soldes : Les indispensables à ne pas manquer

soldes

Près de 30 % des Français envisagent de renoncer aux soldes

TOO 52 Clare V x Monoprix

Clare V. chez Monop’

TOO52 conseils coiffure

Morpho coiffure

Bonne-annee-2024

Bonne année 2024 !

TOO 52 Rose Carmine

Des pulls Rose Carmine pour hommes

TOO52 Converse x Alexis Sablone

Converse et Alexis Sablone pour les JO

Cadeau de seconde main

Cadeaux de seconde main à Noël, pour ou contre ?

TOO 25 Spy X Family chez Bershka

Spy X Family en mission chez Bershka

TOO52 Hoka Brain Dead

Hoka X Brain Dead

Sequins, paillettes : les pièces mode incontournables à porter pour les fêtes

TOO52 Seecly

Seecly : la seconde vie des lunettes

TOO52 Scholl Iconic

Scholl Iconic se pique de design avec GmbH

Spartoo la mode autrement / Mode responsable

Spartoo vers une mode éthique et éco-responsable

TOO52 Le Parapluie Cherbourg x Inès de la Fressange

Le Parapluie de Cherbourg X Inès de La Fressange 

TOO52-tendances-AH23-Spartoo

Tendances AH23 Spartoo

offre petits prix

Plongez dans la féerie de Noël

TOO 52 Blanc Bonnet

Blanc Bonnet prend l’ascendant

TOO52 New Era baseball

New Era reprend les bases du baseball

Spartoo récompensé pour son engagement RSE

Spartoo récompensé pour son engagement RSE

Wrangler X Sandro

Wrangler X Sandro

TOO52 interview Tann's

Interview : Tann’s

Pull de Noël

Le pull de Noël, la nouvelle pièce mode ?

TOO52 box cheerz petit bateau

Une box Cheerz X Petit Bateau

IA Desigual

Desigual fait bosser l’IA

Seconde main

Les plateformes incontournables de la seconde main

TOO52 H&M Zlatan

H&M et Zlatan

TOO 52 Aubade x Luz

Aubade x Luz : une ligne aussi sport que sexy

De la décoration sur Spartoo

De la décoration d’intérieur sur Spartoo !

TOO52-Amalys

Amalys, une marque au grand cœur

Easy Peasy Deboo

Easy Peasy innove avec les Deboos