AccueilModeInterview : Gola

Interview : Gola

British, historique et sympathique

Gola, griffe anglaise née en 1905 puise constamment dans ses archives pour créer des collections lifestyle dans l’air du temps, easy chic mais pas mainstream. Fidèle à son ADN anglais, elle a fait de la couleur et des détails mode ses marques de fabrique. Par respect pour la planète, elle a également mis en place une politique environnementale sérieuse. Rencontre avec Stéphane Lichtarz, l’agent général de Gola pour l’Hexagone, un homme fier de travailler pour une marque historique qui a su faire de son passé une force pour évoluer.

TOO 50 interview Gola
TOO 50 interview Gola

Bio. Stephane Lichtarz est l’agent général de Gola depuis les années 2000. À l’époque, la marque historique anglaise n’était pas distribuée en France. Il a à la fois implanté et commercialisé Gola en France et veillé sur son image de marque lifestyle et historique.

Parlez-nous de l’histoire de Gola…

Gola est une marque de sport généraliste historique née à Manchester, en Angleterre, en 1905. Multidisciplinaire, elle a chaussé de nombreux sportifs, et les soldats britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1970, elle connaît son apogée en tant qu’équipementier numéro 1 du Royaume-Uni pour des sports comme le football, le rugby, le tennis et le squash. Elle a même été le fournisseur de l’équipe de foot de Liverpool quand le club a gagné trois coupes d’Europe consécutives. Les collections étaient très vastes et Gola était présente sur tous les terrains de sport à travers le pays. À la fin des années 1970, le sneaker amorce un virage lifestyle. Le modèle Harrier devient rapidement un phénomène de mode. À l’époque, notre griffe faisait non seulement de la chaussure et du sac, mais aussi du vêtement. Gola possédait des usines dans la région du Lancashire, le berceau de la chaussure au Royaume- Uni. Malheureusement, dans les années 1980, des équipementiers ont émergé avec de nouvelles sources d’approvisionnement et des politiques tarifaires beaucoup plus agressives. Avec sa fabrication locale, Gola avait de plus en plus de mal à rester compétitive. Finalement, la marque a été achetée à la fin des années 1990 par le groupe de distribution Jacobson Group qui a délocalisé la production en faisant évoluer son sourcing. Quand le rétro sport seventies est revenu sur le devant de la scène, au début des années 2000, la Harrier a naturellement retrouvé sa place de phénomène de mode. Tout un tas d’artistes et, surtout des musiciens, comme les frères Gallagher du groupe Oasis, sont devenus ses ambassadeurs naturels. Ils portaient la marque parce qu’ils achetaient ses produits. Depuis cette période, la collection est scindée entre deux lignes : sport et lifestyle.

Qu’est-ce qui différencie Gola de la concurrence ?

Pendant longtemps, la force de Gola était basée sur la couleur. Quand on a décliné la colorimétrie de la Harrier, c’était innovant à l’époque. La couleur fait désormais partie de notre ADN. Par ailleurs, la marque Gola a toujours été reconnue pour son excellent rapport qualité/prix. Mais ce qui fait notre force indéniablement, c’est notre histoire. Nous puisons sans cesse dans nos archives en revisitant des modèles qui ont connu du succès dans les années 1960, 70, 80 et 90 avec de nouveaux matériaux et des coloris inédits, ainsi que des détails mode. Nous avons la chance d’avoir un matériel immense et de qualité. Cela nous permet de sauvegarder une identité forte.

TOO 50 interview Gola
TOO 50 interview Gola

Comment les collections sont- elles organisées ?

L’Angleterre établit une collection internationale d’environ 500 modèles dans laquelle chaque pays pioche pour constituer une collection adaptée aux tendances en vogue sur son territoire et aux attentes de ses clients. En France, nous sélectionnons environ 200 modèles par saison. L’homme représente 50 % de notre chiffre d’affaires, contre 40 % pour la femme et 10 % pour l’enfant. C’est une grande fierté d’être aussi présent sur le marché féminin que masculin, car cela veut dire que l’on a fait du bon travail tant en termes de style que de distribution. Au-delà de notre légitimité dans le vintage, on a réussi à intégrer Gola dans le vestiaire mode.

Développez-vous des collaborations ou des co-brandings ?

Nous nous associons avec Liberty of London et ses célèbres imprimés fleuris depuis une dizaine d’années, mais aujourd’hui, c’est plus une ligne à part entière qu’une collaboration à proprement parlé. Nous sommes très vigilants sur la cohérence de notre communication et essayons de privilégier les co-brandings avec des marques historiques à l’identité british pour ne pas s’éloigner de qui on est vraiment. En outre, nous avons relancé, il y a cinq ans, une collection pointue et artisanale made in England, malheureusement nous ne sommes pas du tout sur le même niveau de prix.

Avez-vous des muses ?

On a, comme toutes les marques, collaboré avec des influenceuses, mais on privilégie toujours celles qui ont une véritable appétence pour la marque et qui la portent spontanément. On a lancé une campagne virale internationale sur le thème : « Quel Gola êtes-vous ? » C’était génial de voir à quel point la marque était appréciée dans le monde entier.

Parlez-nous de votre politique environnementale…

Pour commencer, nous avons créé une ligne vegan et nous sommes labelisés par la très puissante Vegan Society aux États-Unis. Sur cette ligne spécifique, tous nos produits sont garantis sans ADN animal. Plus largement, nous n’utilisons plus de plastique pour nos emballages, toutes nos boîtes sont réalisées à partir de carton recyclé fabriqué avec du bois certifié PFC issu de forêts de culture. Depuis 2021, nos cuirs sont aussi labelisés Leather Working Group. Nos tannages sont garantis sans utilisation de chrome et les élevages sont contrôlés pour respecter le bien-être animal. Enfin, nous utilisons du Coton BCI (Better Coton Initiative), qui promeut une production raisonnée et éthique grâce à une meilleure rémunération des producteurs. Aujourd’hui, 50 à 60 % de nos produits sont recyclables, mais nous espérons passer à 100 % d’ici deux à cinq ans.

TOO 50 interview Gola
TOO 50 interview Gola

Qu’est-ce qui a changé dans le comportement des consommateurs ?

Les consommateurs fonctionnent de plus en plus en tribu. Ils s’approprient des styles de vie et des marques qui leur correspondent. Le marché est beaucoup plus fragmenté et plus hermétique que par le passé. Par ailleurs, l’écoresponsabilité est en train de devenir une norme, les consommateurs commencent à distinguer les marques qui ont une vraie démarche environnementale et celles qui en ont fait un argument marketing opportuniste.

Qu’est-ce qui fait votre plus grande fierté ?

On a traversé plein d’époques, mais on a réussi à rester fidèles à nos racines. De plus, on continue à séduire de nouvelles générations. On est par- venu à évoluer sur le marché sans pour autant renier nos valeurs : un excellent rapport qualité/prix, avec un grand respect pour les consommateurs, et un style pas excessif qui nous permet de fidéliser nos clients. Nous pouvons être fiers de notre capital sympathie, l’une des clés incontestables pour durer.

TOO #50

D'autres articles parlent de :  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  ,  , 

Vous aimerez aussi...

histoire tropéziennes chaussures

L’histoire des tropéziennes, ces sandales courues pour l’été

vernis ongles été

4 vernis à n’oublier sous aucun prétexte pour cet été 2024

maillot de bain morphologie

Quel maillot de bain pour sublimer votre morphologie cet été ?

produits bronzage été

Les produits et astuces pour un bronzage parfait cet été

L’histoire de la salade tomate mozzarella, la salade reine de l’été

histoire Fashion Week

L’histoire de la Fashion Week de Paris, véritable épicentre du style

histoire ballerines

L’histoire des ballerines et leur come-back fulgurant

Maillot de bain menstruel : changez vos règles cet été

pareo couv

L’histoire du pareo, nouée entre héritage et modernité

blanc été

Le blanc, couleur star de l’été

Cevice de fruits de mer

PÉROU : Le top de la cuisine fusion

Ville de Chicago

L’EAU, L’ARCHI, LE BLUES Chicago

Emilie Ettori x Malfroy

Émilie Ettori x Malfroy : Paris sur soie

photo article manucure

Quelle manucure pour mes ongles ?

Africa Fashion Up 2024

Africa Fashion Up 2024 : la mode africaine sous les flashs

La santé mentale

SANTÉ MENTALE : ATTENTION FRAGILE

Longchamp et K.Jacques, des sandales à l’allure parfaite pour l’été

voyage en vogue

LES 6 SPOTS DE VOGUE

Les tendances voyages

Tendances voyages 2024

photo articles maillots de bain

Les maillots de bain les plus tendances pour la saison

photo cacatoès

CACATOÈS : la petite brésilienne qui monte, qui monte

article Lacoste

CULTE : le polo LACOSTE

article Telfar & Melissa

Melissa x Telfar, l’effortless incarné accessoire

article Jacquemus x Nike

Nike x Jacquemus : deuxième opus !

Riyadh air Ashi

Riyadh Air s’envole avec Ashi pour ses nouveaux uniformes

article manoyas

Manoyas : des talismans avec supplément d’âme

article fête des pères

Top 5 des cadeaux à offrir pour la fête des pères

photo article étam

Pour les JO, Etam donne carte blanche à 6 championnes

article Billabong TOO 53

Billabong : S.O.S récifs

cadeau mariage

8 cadeaux de mariage pour faire sensation

photo article & Other Stories

Savoir by & Other Stories, entre rêve et poésie

Vacances : 3 destinations tendances cet été 2024

photo article palladium

Palladium : un trio de baskets stars

photo article converse TOO53

Converse nous met les pieds au carré

tendance tenniscore

Jeu, set et match côté style avec la tendance tenniscore

João Incerti : délire tropical chez Monoprix

article produits été

Les produits de beauté indispensables pour l’été

article billieblush

Billieblush, good mood depuis 10 ans

article Wolford

Wolford : 3 leggings aux pouvoirs magiques

photo article fete des mères

Quels cadeaux offrir à sa maman pour la fête des mères ?

article Skechers x Vexx

Skechers x Vexx : plongée pop

photo article Studio Twist

Spartoo x Studio Twist : la collaboration de la saison

photo article parapluie

NEO x Parapluie de Cherbourg : le pébroc le plus robuste et léger du marché

photo Magtoo 53

Franck Pellegrino prend la Wallabee à la lettre

Photo défilé croisière Chanel 2024

La place des collections croisière dans la mode

Desigual x Christian Lacroix TOO53

Desigual x Christian Lacroix : le mouvement sacré du printemps

photo montage met gala

Qu’est-ce que le Met Gala ?

photo Georgina Rodriguez

Georgina Rodriguez, diva fifties pour Guess

TOO53-SERIEMODE Tendances PE24 Spartoo

Tendances PE24 Spartoo

TOO53-newsmode-Macon&Lesquoy-x-Topologie

Macon&Lesquoy x Topologie