AccueilSociétéPsycho-généalogie – partie 1

Psycho-généalogie – partie 1

S’ACCROCHER AUX BRANCHES SANS TOMBER DE HAUT

La famille, on l’aime comme on peut la détester. Elle nous marque au fer blanc et peut-être plus profondément encore. La pratique de la psychogénéalogie nous invite à déminer notre histoire familiale pour aborder l’avenir sereinement. Une catharsis qui décoiffe.

Développée dans les années 1970 par la thérapeute Anne Ancelin Schützenberger, la psycho-généalogie repose sur le principe selon lequel le passé de nos ancêtres influencerait notre existence. C’est en travaillant pendant des années auprès de malades atteints d’un cancer, que la psychothérapeute a eu l’idée de chercher dans leur histoire familiale une éventuelle « répétition » ou identification à une personne aimée importante. Grâce à son essai clinique, elle a pu constater que leur cancer s’était fréquemment déclaré exactement à l’âge où une mère, un père, un grand- père, une tante ou un cousin, étaient morts d’une maladie grave ou d’un accident. En mettant en lumière des événements marquants de notre histoire familiale ou des secrets de famille en résonance avec nos propres problèmes, on pourrait se libérer de phénomène de répétition sur plusieurs générations…

TOO48 socio psychogénéalogie partie 1
Illustrations DR : ©Anne Suze, alias Nouchka

Guérir les plaies de nos ancêtres

La question de la transmission se pose de façon inconsciente dans tous les domaines de notre vie (professionnel, amoureux, relationnel et spirituel). Dans son livre Se libérer et guérir des blessures familiales aux éditions, J’ai lu, Juliette Allais nous propose de donner du sens à la place que l’on tient au sein de votre famille en différenciant les valeurs, croyances et scénarii que l’on veut bien accepter et ceux dont on veut se délester. Pour s’approprier son héritage et en faire quelque chose qui nous ressemble, il faudrait finalement nous guérir des plaies de nos ancêtres restées béantes. L’objectif est de s’envisager comme une continuité de nos ascendants tout en traçant un chemin qui est véritablement le nôtre et en tenant compte de notre personnalité, de nos besoins et de nos rêves. En décryptant notre histoire familiale, on pourrait aborder l’avenir avec plus de sérénité et transformer « les déterminismes inconscients en trajectoires lumineuses ». Une démarche qui exige de se plonger dans l’histoire de nos deux lignées en nous entrevoyant comme un maillon indispensable dans la succession des générations.

Perturbateurs en sous-marin

Dans le but de relever et de clarifier les coïncidences de dates et d’âges chez divers membres d’une même famille, Anne Ancelin Schützenberger a créé le concept de génosociogramme, un arbre généalogique constitué de faits marquants et d’événements importants, heureux ou malheureux, qui font partie de votre histoire familiale, relevés sur plusieurs générations. Pour aller plus loin, elle définit en outre « le syndrome d’anniversaire » comme un problème qui présente des similitudes avec un autre survenu dans le passé. Mais comment expliquer qu’on répète un scénario vécu par l’un de nos aïeux alors que l’on n’en était même pas conscient ? Dans son opus Totem et Tabou, Sigmund Freud évoque la possibilité d’une « âme collective » pour tenter d’expliquer une transmission de l’inconscient d’une personne à l’inconscient d’une autre personne. Mais c’est Carl Gustav Jung qui a réellement ouvert la voie d’une approche transgénérationnelle avec sa théorie de l’inconscient collectif. « En plus de notre conscience immédiate, nous serions dotés d’un second système psychique de nature collective, universelle et impersonnelle qui serait identique chez tous les individus. Cet inconscient collectif ne se développerait pas individuellement, mais serait hérité. Il serait composé de formes préexistantes, et d’archétypes, lesquels donneraient un sens aux contenus psychiques. » Méconnaître son passé serait donc prendre le risque de répéter les mauvais schémas familiaux encore et encore et laisser l’inconscient familial jouer les perturbateurs en sous-marin.

TOO48 socio psychogénéalogie partie 1
Illustrations DR : ©Anne Suze, alias Nouchka

Fatalisme et mythes familiaux

Juliette Allais compare la famille à une mosaïque complexe faite de joies, de réussites, de drames, de regrets, d’abandons et de secrets. Par souci de loyauté, on porte parfois le poids d’une histoire inachevée dans un état de fusion psychique, qui nous fait perdre les pédales en nous éloignant de la réalité. On regarde alors la vie dans les yeux de celui qui nous a précédé comme si nous étions en mode téléguidé ou sous hypnose. Encore une fois, la psychogénéalogie n’a pas pour mission de nettoyer votre arbre généalogique de ses souffrances, transgressions, manques et autres névroses, mais de faire le tri pour ne sauvegarder que ce que vous voulez transmettre à votre future progéniture. Notre mal-être, qu’il soit personnel, professionnel ou relationnel, nourri de nos peurs et de nos insatisfactions, serait également le fruit de notre histoire généalogique car nous vivons avec les croyances dont nous avons héritées et la vision du monde que l’on nous a transmise. En répétant les vieux schémas familiaux, nous acceptons d’endosser le rôle qui nous pèse et de faire des choix inappropriés ou surprenants, quitte à transgresser notre véritable moi. Nous laissons alors notre héritage décider qui nous sommes avec un fatalisme omniprésent, et malgré tout confortable, puisqu’il nous déresponsabilise de qui nous sommes. Ainsi, des mythes familiaux comme « Le bonheur n’existe pas », « Les hommes trompent toujours leur femme », ou « On est rien sans argent » sont des entraves pour réaliser ses souhaits les plus chers. Mais on préfère parfois rester fidèle à sa famille et lui donner raison, plutôt que de déstabiliser une croyance pourtant limitante et nocive.

TOO #48

Lire la suite : Psychogénéalogie, mode d’emploi

Vous aimerez aussi...

TOO 52 Midnight Swimming de Saucony

La pêche miraculeuse de Saucony

les 10 immanquables de l'hiver

Les 10 immanquables de l’hiver

montage photo article métal et argent

Le métal et l’argent au cœur des tendances 2024

JB Martin X Femmes Solidaires

JB Martin x Femmes solidaires

montage photo campagne enfant luxe

La place des collections enfant dans le monde du luxe

AMREF X SPARTOO

Spartoo x AMREF : une belle histoire qui dure depuis 10 ans

montage photo campagne Nouvel An chinois.

Comment les Maisons célèbrent-elles le Nouvel An chinois ?

TOO52 New Era

CULTE : New Era

luxe / seconde main / mode

Quelle place a la seconde main dans l’industrie du luxe ?

Montage photo marques made in france

Comment affronter le froid de l’hiver tout en étant éco-responsable

Photo de la marque Fericelli

Soldes d’hiver : les « prix libres » à la mode

Montage photo produits skincare tendance en ce début d'année

Prendre soin de sa peau : les tendances skincare de ce début d’année

MP-marketplacedespartoo

La marketplace de Spartoo fête ses 10 ans

montage photo paris Fashion Week Automne-Hiver 2024-2025

Fashion Week de Paris 2024 : à quoi doit-on s’attendre de la part des Maisons ?

Soldes : comment bien gérer son budget ?

montage photo sac demi lune trench coat et mocassins

Lancement des soldes : Les indispensables à ne pas manquer

soldes

Près de 30 % des Français envisagent de renoncer aux soldes

TOO 52 Clare V x Monoprix

Clare V. chez Monop’

TOO52 conseils coiffure

Morpho coiffure

Bonne-annee-2024

Bonne année 2024 !

TOO 52 Rose Carmine

Des pulls Rose Carmine pour hommes

TOO52 Converse x Alexis Sablone

Converse et Alexis Sablone pour les JO

Cadeau de seconde main

Cadeaux de seconde main à Noël, pour ou contre ?

TOO 25 Spy X Family chez Bershka

Spy X Family en mission chez Bershka

TOO52 Hoka Brain Dead

Hoka X Brain Dead

Sequins, paillettes : les pièces mode incontournables à porter pour les fêtes

TOO52 Seecly

Seecly : la seconde vie des lunettes

TOO52 Scholl Iconic

Scholl Iconic se pique de design avec GmbH

Spartoo la mode autrement / Mode responsable

Spartoo vers une mode éthique et éco-responsable

TOO52 Le Parapluie Cherbourg x Inès de la Fressange

Le Parapluie de Cherbourg X Inès de La Fressange 

TOO52-tendances-AH23-Spartoo

Tendances AH23 Spartoo

offre petits prix

Plongez dans la féerie de Noël

TOO 52 Blanc Bonnet

Blanc Bonnet prend l’ascendant

TOO52 New Era baseball

New Era reprend les bases du baseball

Spartoo récompensé pour son engagement RSE

Spartoo récompensé pour son engagement RSE

Wrangler X Sandro

Wrangler X Sandro

TOO52 interview Tann's

Interview : Tann’s

Pull de Noël

Le pull de Noël, la nouvelle pièce mode ?

TOO52 box cheerz petit bateau

Une box Cheerz X Petit Bateau

IA Desigual

Desigual fait bosser l’IA

Seconde main

Les plateformes incontournables de la seconde main

TOO52 H&M Zlatan

H&M et Zlatan

TOO 52 Aubade x Luz

Aubade x Luz : une ligne aussi sport que sexy

De la décoration sur Spartoo

De la décoration d’intérieur sur Spartoo !

TOO52-Amalys

Amalys, une marque au grand cœur

Easy Peasy Deboo

Easy Peasy innove avec les Deboos

Spartoo : l'offre la plus large du web

Spartoo : l’offre mode la plus large d’Europe

Skechers Snoop Dogg

Skechers x Snoop Dogg

GBB Flexoo

GBB lance les Flexoo

Easy Peasy s'engage pour la biodiversité

Easy Peasy protège la biodiversité